Lifestyle,  Slide

Mes 10 conseils pour reprendre sa vie en main

Que ce soit à cause de la maladie, d’une séparation, de la tristesse, tous les besoins de renouveau commencent de la même manière : cette envie de repartir à zéro après un point de rupture. Comme si l’on prenait soudainement conscience, après un évènement déclencheur, de tout ce que l’on souhaite laisser derrière soi, de tout ce qui nous pèse et que nous voudrions changer.

Avant toute chose, reprendre sa vie en main n’est pas quelque chose de malsain, loin de là. Au contraire, c’est une envie de perfectionnement. A contrario, tomber dans les excès est loin d’être aussi bénéfique. Tout plaquer sur un coup de tête ne vous apportera pas nécessairement une vie meilleure, mais de l’insécurité, de l’isolement pour sur !

Voici donc mes 10 conseils pour vous aider à changer, en toute sécurité.

 

| La gratitude |

Avant de changer, il est important de dresser la liste de tout ce que vous souhaitez changer dans votre vie. Essayez dans la mesure du possible d’y voir également ce que ces défauts, ces lacunes, ou ces difficultés vous auront apporté. On peut trouver des bénéfices, aussi minimes soient-ils dans les moments difficiles : une oreille amicale, une épaule réconfortante, un conseil bienveillant… Une fois cette liste dressée, laissez la partir avec bienveillance. L’acte symbolique de mettre le feu à sa vie passée peut également vous aider à avancer. Mais laissez de côté l’amertume, la douleur et focalisez-vous sur le positif. Et n’oubliez jamais de remercier pour ces petits +. Cela peut sembler vraiment déplacé, injuste comparé aux évènements, et pourtant n’oubliez jamais que chaque problème aurait pu être pire. Il y a toujours du pire. Aussi trouvez le courage de renverser la balance.

 

| Le repos |

Une des conditions inhérente à chaque changement commence par une bonne nuit de sommeil. N’avez vous jamais remarqué cette tendance que nous avons tous à noircir le tableau lorsqu’on est fatigué, triste, déprimé ? Accordez-vous du repos. Ce n’est pas forcément facile de s’octroyer des RTT simplement pour dormir, et pourtant, l’esprit sain dans un corps sain commence avec la qualité de votre sommeil. Retrouvez ici mon article sur les pauses, qui complète bien ce propos.

 

| Le sport |

Je vous parlais plus haut du repos, le sport, ou bien tout simplement le fait de se dépenser physiquement va vous aider à y voir plus clair. D’autant plus que pratiquer une activité physique va libérer de l’endorphine, qui n’est d’autre que l’hormone du plaisir. Je sais que cette période hivernale n’est pas propice au sport, mais faites fi de la météo, contournez les problèmes et trouvez des solutions pour surmonter les obstacles sur votre chemin. Optez par exemple pour un sport en salle ou profitez d’un rayon de soleil pour enfiler vos chaussures de running.

Outre la satisfaction première d’avoir réussi, votre esprit sera apaisé et vous y verrez plus clair. A plus long terme, le sport vous donnera de l’assurance, il vous protègera des maladies, et vous aidera à lutter contre le stress. Un mal pour de multiples biens !

 

| Le soutient |

Il est vitale de communiquer. Suite à un évènement difficile, nous avons souvent tendance à nous replier sur nous même. Personnellement j’ai une vraie carapace, et j’ai beaucoup de mal à m’exprimer lorsque je souffre. Je sais quel bien fou il y a à décharger ses problèmes sur des épaules familières ou amicales, mais cela reste quelque chose de compliqué. J’ai souvent remarqué, à défaut de déballer mes problèmes, que communiquer mon envie de changer, mes nouveaux objectifs m’aide à tenir le cap. Ce n’est plus un challenge où je suis la seule juge, mais j’ai ainsi des proches qui peuvent m’aider à aller de l’avant. Il ne faut jamais sous estimer l’aide extérieure. Nous dépendons tous les uns des autres, d’une manière ou d’une autre. Il n’y a que Rousseau pour penser que l’Homme est seul.

Mon premier conseil est donc de trouver de l’aide : la famille, des amis, un professionnel… Ce n’est pas de la faiblesse que de se faire aider. Par contre, ne pas agir, ou renoncer à ses objectifs par fierté, ça en est.

 

| Les objectifs |

Une fois votre corps reposé, il est important de faire fonctionner vos méninges avant de vous élancer, afin d’éviter les fracassantes retombées. Aussi, munissez-vous d’un papier et d’un crayon et inscrivez vos objectifs. Ceux-ci peuvent être notés sous forme de liste, ou également dans un moodboard pour les plus créatifs. Notez tout ce qui vous inspire, votre vie rêvée. Prenez toutefois le soin de noter pour chacun d’entre eux, sa définition la plus précise.

 

| Le plan |

Une fois vos objectifs déterminés, il est important de travailler son plan d’action afin de le mettre en place concrètement. Par exemple : gagner de l’argent. Comment, moi, puis-je gagner de l’argent ? Premièrement, et de la manière la plus simple, travailler davantage afin d’obtenir une augmentation. Deuxièmement, faire des économies. Troisièmement, démarrer une activité commerciale le WE. Par exemple, créer une boutique Etsy et vendre certaines de mes réalisations. Dernièrement, quitter mon job pour créer ma propre enseigne… Mais dans ce cas, de nouvelles questions en découlent, primordiales : établir un budget prévisionnel, un plan d’action… D’autant plus que les premières années, créer son entreprise n’est certainement pas le meilleur moyen pour gagner de l’argent…

Vous l’aurez compris, cette étape est cruciale. Mieux se poser les questions avant et savoir comment y réagir, y faire face, connaitre d’avance ses faiblesses, les impasses, ses limites… afin de les éviter le jour J !

Cette étape est fastidieuse, mais c’est certainement la plus importante.

 

| Les facteurs |

Ce point rejoint le précédent, essayez, dans la mesure du possible, de relever dans votre liste d’objectifs tous les facteurs à risque qui vous sautent aux yeux. Reprenons l’exemple précédent : gagner plus d’argent. Les facteurs à risques de la première possibilité : un refus, un découragement pouvant donner lieu à une démission. Pour le deuxième : être frustrée, devenir moins généreuse, plus aigrie…

Selon les objectifs que vous aurez décidé d’établir, ainsi qu’en fonction de son plan concret, essayez de trouver les réponses à ces facteurs à risques. Vous saurez y faire face lorsqu’ils se présenteront et aurez plus d’énergie pour affronter ceux que vous n’aurez pas su prévoir.

 

| La sécurité |

Mettez votre vie en sécurité. Exit les plans foireux, vous avez déterminé au préalable votre plan d’action afin de faire face aux difficultés incontournables que vous rencontrerez certainement. Tenez-vous à ce dernier. Economisez, soyez raisonnable (je déteste cette expression, mais autant il est important de croquer la vie à pleines dents, autant en tant qu’adulte responsable, notre plan doit être viable et nous apporter des bénéfices).

 

| Le travail |

Changer nécessite du temps et des efforts. On a souvent l’envie de tout plaquer sur un coup de tête, mais croyez-moi, sans un plan, sans des objectifs définis, tout laisser derrière soi vous donnera plus d’un cheveux blancs. Je veux ici vous aider à changer en toute sécurité, aussi, les étapes, le processus de changement est important et les étapes doivent être respectées.

Souvent les plus belles choses dans la vie sont celles qui nous ont fait « suer ». Le proverbe « on a rien sans rien » illustre également ce propos. Il est utopique de penser que tout plaquer va révolutionner votre vie. Le changement prend du temps, il y aura des hauts et des bas, mais avec de la régularité et de la persévérance, il n’y a aucune raison de ne pas réussir ses objectifs. Plus vos objectifs seront importants, plus vous devrez travailler dur, et ne pas vous décourager pour y arriver. Mais le monde est à votre portée si vous vous en donnez les moyens.

 

| L’optimisme |

Faites-vous confiance. Vous êtes votre seul juge. Vos proches peuvent vous aider mais vous êtes le seul à tenir entre vos mains les cartes de votre vie. Et croyez-moi, en ce qui nous concerne, nous savons au fond de nous ce qui est bon pour nous. Nous devons être optimistes et croire en nous rêves, mais également de laisser derrière nous ce qui nous pèse. Il faut du courage pour vivre la vie que nous souhaitons. Il n’est pas aisé de se séparer des personnes qui nous tirent vers le bas, ou bien d’avancer à contre courant de la société à cause de ses convictions personnelles, ou encore de lâcher son job qui nous stresse pour une vie plus incertaine.

Mais si l’heure a sonné et que des changements s’imposent, avec douceur et bienveillance, laissez-vous une chance. Osez briller !

 

J’espère que cet article vous aura plu,

xoxo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON