Lifestyle,  Slide

Comment économiser tout au long de l’année ?

Il y a quelques mois, j’ai fait un constat rapide : je suis de nature dépensière. Je l’admet (et mes proches peuvent en témoigner), j’ai une tendance compulsive à craquer régulièrement pour des vêtements ou accessoires à la mode. C’est plus fort que moi, la douce mélodie des sirènes m’annonçant l’arrivée du dernier must-have m’entraine indéfectiblement vers la dépense. Même si je ne manque de rien (loin de là même), j’ai pourtant toujours l’impression de manquer de quelque chose, comme si il me fallait sans cesse plus.

 

C’est grave docteur ?

 

En fait, même si je n’ai jamais consulté aucun professionnel, je sais que cette situation n’est pas très sereine.  Même si elle n’est pas toxique – je n’ai jamais franchi la ligne rouge imposée par mon compte en banque – le constat reste le même : je dépense trop. Voir même je gaspille trop mon argent dans des futilités : un pull dont je n’ai pas besoin, une paire de baskets qui d’ici quelques semaines aura cessée de me plaire, un N-ème jean… Il y a quelques mois je pouvais recevoir jusqu’à plusieurs colis par jour ! Et il a fallu que je me penche sur mes comptes pour voir le nombre de dépenses inutiles.

Alors il y a quelques temps, j’ai décidé de me reprendre en main. Enfin plutôt de reprendre mes finances en main. Voici donc les quelques conseils qui m’ont aidés et qui pourront peut-être vous être utiles.

 

| Je définis mes objectifs |

Avant de commencer à prendre le taureau par les cornes, il est important de s’asseoir face à une feuille blanche.

Dans un premier temps, dressez une liste des vos derniers achats et leur montant. Ensuite, notez vos impressions : ces achats étaient-ils nécessaires ou superflus ? Quelles impressions avez vous ressenti après avoir payé (joie, soulagement, stress, honte…). Cette liste vous permettra de comprendre les achats nécessaires ou nocifs.

Ensuite, notez vos objectifs. Par exemple, selon votre salaire, répartissez-vous un budget conséquent pour les dépenses obligatoires (alimentation, factures, impôts…), puis un budget adapté pour vos dépenses personnelles, et enfin économisez le reste sur un compte distinct. Personnellement, j’ai opté pour un budget de 100€ pour les dépenses obligatoires (elles sont calculées selon mes obligations personnelles) et de 50€ pour les dépenses perso. Le reste est chaque mois viré sur un livret à part qui me permet d’économiser pour des dépenses importantes à long terme (achat d’une voiture, logement, voyage…)

 

| Je fais un grand tri |

Il est important pour s’avoir où l’on va, d’être bien où l’on est. Comment avoir un esprit serein si nos intérieurs sont encombrés et trop chargés ? L’un des meilleurs conseils pour économiser est d’avoir un espace de vie paisible. Alors armez vous de patience et rangez. Faites le tri et débarrassez-vous du superflu. Gardez le nécessaire, donnez tout ce qui peut-être réutilisé et enfin jetez tout ce qui cassé, périmé ou abîmé.

 

| Je fais le plein… de nécessaire |

Une fois votre rangement terminé, notez sur une liste tout ce qui vous manque réellement : un gilet noir, un shampoing, des stylos… Cette liste en poche, réalisez vos derniers achats. Concentrez-vous sur cette liste. Si le shopping en magasin est trop tentant, optez pour des achats en ligne qui vous permettront d’aller à l’essentiel sans être tenté. Pour la plupart des enseignes, les retours sont gratuits, donc pas de problème !

 

| Je tiens un carnet de comptes pour économiser |

Ça y est. Vous y êtes. Votre intérieur est allégé, vos objectifs fixés, votre carte bancaire bien rangée au fond du porte-monnaie. La dernière étape qui est selon moi indispensable est de tenir un carnet de comptes. Cela permettra de contrôler chacune de vos dépenses.

 

| Je me fais aider |

Il est important, pour réussir à maintenir vos efforts, de mettre vos proches dans la confidence. Annoncez leur votre volonté d’économiser. Ainsi, mes parents m’avertissent à chaque dérapage, et mes soeurs savent très bien freiner mes ardeurs lorsqu’on fait du shopping. Même si je n’ai rien dit à mes amis, je n’ai aucune honte à décliner des invitations qui me semblent trop onéreuses ou déraisonnables.

 

Il est important d’économiser. Que ce soit pour des dépenses futures pour lesquelles on ne pourra pas couper, ou encore pour pouvoir s’offrir, le moment venu, quelque chose qui nous tiendra vraiment à coeur. Un voyage par exemple. Moi qui ai toujours voulu aller aux USA, je me demande à chaque achat si celui-ci vaut le coup que je renonce en partie à mon rêve, ou que je prenne le risque de le reculer. Si la réponse est oui, alors je l’achète sans scrupule. Au contraire, si j’hésite, si je sens au fond de moi que ce n’est qu’une mode qui d’ici quelques mois sera déjà obsolète, alors je me retiens. Si au bout d’une semaine j’y pense encore, alors dans ce cas, je m’accorde ce plaisir qui, bien que superflu, me rendra heureuse.

Parce que la vie n’est pas qu’économies et restrictions. Parce que nous n’emporterons par notre argent dans notre tombe. Et parce qu’au fond, il faut savoir profiter de la vie…

 

J’espère que ces quelques conseils pour économiser sans vous priver vous aideront,

xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON