Canada,  Carnet de voyages,  Slide

Immigration : comment s’installer au Canada ?

Comme je vous le disais dans mon précédent article, je me suis installée il y a maintenant trois semaines au Canada, à Abbotsford, juste à côté de Vancouver.

Je ne vais pas vous faire un article ici sur le Canada et la Colombie Britannique, il me faut encore du temps pour découvrir le pays. Je vais vous parler des étapes précédent mon installation ici, à savoir tous les procédés administratifs que nous avons du réaliser avec Benjamin (mon mari) avant le départ, et ceux qui nous attendaient à notre arrivée.

Enfin, je vous donnerais quelques trucs et astuces pour la vie de tous les jours !

et donc or et donc

LES DÉMARCHES EN FRANCE

| Le Passeport |

Vous devez avoir un passeport valide pour vous installer au Canada, qui doit couvrir le temps de votre permis.

Par exemple, si vous avez un permis étudiant/de travail de 2ans, votre passeport doit couvrir le point de départ, par exemple Septembre 2021, + 2 ans, donc Septembre 2023.

Pour info un passeport est valable 10 ans.

| Le Visa |

Vous devez faire une demande de VISA pour pouvoir vous installer dans un pays étranger. Il en existe plusieurs type. Les plus connus sont le visa de tourisme, le visa de travail et le visa étudiant. Laissez-vous guider sur : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/visiter-canada/demande-visa-visiteur.html

Et prévoyez quelque temps avant l’obtention de votre visa (pour nous il nous a fallu 3 mois !).

Vous aurez également une visite médicale à réaliser (assez onéreuse) composée de :

  • Un rendez-vous avec un généraliste agréé par le service canadien, avec un questionnaire sur vos antécédents médicaux et un examen physique : 200 €
  • Des radiographies pulmonaires : Env. 150 €
  • Des analyses de laboratoire (pour la tuberculose et le VIH) : 50 €

| Le Déménagement |

Vous avez plusieurs options :

  • Réserver un conteneur (plusieurs tailles possibles) pour apporter vos affaires au Canada. Ce n’est pas donné, mais recommandé toutefois si vous comptez vous installer pour quelques années sans avoir à racheter tout sur place.
  • Opter simplement pour des bagages en soute. Selon les compagnies aériennes, vous avez le droit à tant de bagages. Vous pouvez payer des suppléments par bagage supplémentaire. Et pour info, évitez de dépasser le poids maximum, ça coûte cher…

| L’Avion |

Il y a plusieurs compagnies aériennes locales : AirCanada ou WestJet sont les plus connues. N’oubliez pas de réserver vos billets : plus vous vous y prenez tôt, moins les billets sont chers.

Pour info, nous avons payé 300 €/personne pour un billet Paris>Calgary (en classe supérieur) avec une correspondance Calgary>Abbotsford.

Vous avez le choix généralement pour le vol long courrier entre la catégorie classique (la moins onéreuse), la catégorie supérieure (tarifs intermédiaires, avec plus d’espace pour les jambes, fauteuils inclinables…) et la catégorie business (la plus onéreuse). Voyageant avec un chat, nous avons opté pour la seconde catégorie.

| L’Hôtel |

Je vous déconseille de louer un appartement avant de l’avoir visité, afin d’éviter toutes sortes d’arnaques (les photos sur Internet ne correspondent pas toujours à la réalité). Mon conseil est donc de réserver un hôtel ou de louer un Airbnb pendant deux semaines, afin de vous laisser le temps de visiter les appartements sur place.

donc or et

À NOTRE ARRIVÉE

| Le Permis Canadien |

Dès que vous allez poser le pied au Canada, vous allez devoir vous rendre au service de l’immigration du Canada, à l’aéroport même. Comptez environ 1heure sur place (à prendre en compte si vous avez des correspondances).

Ce service va vous poser des questions sur votre demande de permis, et vous devrez fournir les pièces justificatives.

Par exemple:

  • Pour un permis étudiant > une lettre d’acception de votre école.
  • Pour un permis de travail > un document attestant que vous êtes bien employés au Canada.

Ils vous remettront à l’issue de ce face-à-face LE document à conserver bien précieusement : votre PERMIS de travail/étudiant/tourisme vous permettant ainsi de séjourner pour X temps au Canada.

donc or et

LES DÉMARCHES AU CANADA

| Le Numéro de sécurité sociale |

L’une des premières démarches à réaliser sur place est de vous rendre au Centre des services du Canada (Service Canada Centre) afin d’obtenir un « numéro de sécurité sociale » (Social Insurrance Number – SIN) qui vous permettra de travailler au Canada (il vous sera demandé par votre employeur) et d’avoir accès aux bénéfices et programmes du gouvernement (notamment avoir accès aux soins médicaux).

Je vous conseille de prendre un rendez-vous afin d’éviter les 3 heures d’attente que nous avons pour notre part vécues.

N’oubliez-pas votre passeport et votre permis Canadien (permis de travail, étudiant…)

| L’enregistrement auprès de l’Ambassade |

Il est important de vous déclarer auprès des services Français comme vivant à l’étranger. Ils vous demanderont notamment les personnes à prévenir en cas d’urgence (vous pouvez inscrire plusieurs contacts) et comment vous souhaitez continuer de voter (en l’occurence si vous voulez maintenir votre inscription auprès d’un bureau de vote ou si vous souhaitez pouvoir voter « en ligne »).

Vous devez avoir une adresse postale sur place pour pouvoir vous enregistrer.

Pour plus d’informations : https://vancouver.consulfrance.org/registre-consulaire

| Un compte bancaire Canadien |

L’une des premières choses à faire est d’ouvrir un compte bancaire Canadien. Nous nous sommes renseignés auprès de plusieurs banques Françaises pour avoir des options « internationales » mais au final cela reste compliqué. D’ailleurs, ils n’ont pas de RIB comme en France, et ils mettent vraiment du mauvais esprit pour retirer ou transférer de l’argent sur un compte étranger.

Pour vous faciliter la vie, ouvrez un compte bancaire gratuitement au Canada. Vous obtiendrez une carte bancaire locale (vous ne paierez ainsi plus de frais de change), l’équivalent de leur RIB pour les transferts d’argent (pour que votre employeur vous paie, ou pour payer vos loyers/charges).

Gardez en tête toutefois les frais de virements internationaux au cas où vous souhaitez virer de l’argent de votre compte canadien à votre compte français et vice-versa.

Pour notre part, nous avons opté pour le CIBC. La banque royale du CANADA (RBC) rajoute un taux de 2% lorsque vous réalisez des virements internationaux…

Renseignez-vous auprès de votre banque afin de savoir si elle n’a pas des partenariats avec des banques Canadiennes. Le Crédit Mutuel à par exemple un partenariat avec la Banque Desjardins, si vous vous installez au Québec !

| »Driver Licence » – Le permis de conduire |

Si vous souhaitez conduire au Canada, je vous conseille de vous rendre dans une « ICBC Driver Licensing » afin d’échanger votre permis de conduire Français contre une permis Canadien.

Cela coute $23 (de mémoire), c’est très facile, vous avez simplement à répondre à quelques questions, et donner des informations sur votre permis.

Le code de la route est très similaire à celui de la France, à quelques petites exceptions près, donc aucune crainte.

N’oubliez pas votre permis (ils le garderont le temps de votre séjour au Canada), votre passeport et votre permis de travail.

Ils vous donnent un permis temporaire directement à l’issue du rendez-vous (que je vous conseille une fois de plus de planifier) et vous recevrez votre carte de permis environ une semaine après.

| Acheter une voiture – L’assurance |

Vous pouvez acheter une voiture facilement. Cependant, afin d’éviter les mauvaises surprises :

  • N’oubliez pas d’ajouter env. 10% de taxes au prix du véhicule.
  • L’assurance du véhicule va vous coûter une fortune si vous n’avez pas d’adresse de résidence au Canada et un permis de conduire Canadien.

Contrairement à la France, il n’y a qu’une seule assurance pour les voitures, à laquelle vous souscrivez dès que vous achetez votre véhicule.

Et le contrôle technique n’est pas obligatoire en Bristish Colombia.

or donc et or et donc

TRUCS & ASTUCES

| Le Téléphone |

La téléphonie coûte assez chère au Canada (plus de 50€/mois). Que voulez-vous, ils n’ont pas encore eu la révolution de FREE ! Aussi voici mon conseil : avant de partir, optez pour un forfait Free 5G chez FREE. Voici le récapitulatif :

Comme vous pouvez le voir, vous conservez votre numéro français et pouvez appeler et envoyer des SMS/MMS en illimités, sans frais. Vous avez également accès à 25 GO d’internet (pour info, il y a énormément de WIFI gratuits dans les supermarchés, centres commerciaux, bâtiments administratifs… vous ne serez pas obligé de dépenser tout votre forfait internet)

Nous avons, une fois arrivés sur place, téléchargé l’application FONGO, qui nous permet, pour $9.99/6 mois (8,50 €) d’avoir un numéro de téléphone Canadien, bien plus pratique pour la vie de tous les jours.

| La location immobilière|

La encore, nous avons eu des surprises : les locations immobilières ne sont pas données, et nous avons galéré à trouver un appartement meublé. C’était notre volonté dès le départ : prendre un petit container avec de l’high-tech/Electronique et des affaires personnelles assez onéreuses que nous ne souhaitions pas racheter sur place.

Nous avions donc décidé de laisser tous nos meubles en France et de louer un appartement meublé et équipé.

Nous avons visité 5 appartements, un seul était meublé ! A savoir…

Par contre ils étaient tous équipés.

Les locations ne sont pas moins chères qu’en région Parisienne. Nous cherchions un T2, la fourchette des tarifs à Abbotsford (c’est encore plus cher à Vancouver) dans un quartier sympa oscille entre $1400 et $1800. Les charges ne sont pas toujours comprises (l’eau l’est généralement, il faut compter $50 pour l’électricité et $75 pour avoir internet). Si vous ajoutez au loyer l’achat des meubles pour l’appartement, cela peut monter très vite.

Nous avons finalement opté pour un T3 (la chance ^^) à $1800, toutes les charges comprises (dont internet) et meublé. Nous payons donc notre logement un peu plus de 1500 €/mois pour un grand T3.

A savoir : les bailleurs vous demandent presque tout le temps de vous engager pour 1 an !

| La Mutuelle |

Renseignez-vous avant de partir de votre mutuelle ! En effet, les frais médicaux sont généralement offerts par votre employeur, mais si vous n’avez pas de job qui vous attend, les frais médicaux seront à payer de votre poche, et cela peut monter très vite.

En ce qui nous concerne, Benjamin est militaire, il a donc une mutuelle qui prend en charge ses dépenses médicales (avec un certain quota toutefois). Je suis en ayant-droit sur sa mutuelle.

et donc or

J’espère que ces conseils vous aideront dans vos projets !

Très bon dimanche, et bonne semaine !

xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.