Beauté,  Lifestyle,  Slide

L’appel d’Hair

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, nous allons parler hair, parce que quoiqu’on fasse, nos cheveux et nous, c’est généralement une longue histoire tumultueuse. C’est simple on voudrait souvent qu’ils soient à l’opposé de ce qu’ils sont, et pour cela on a d’un côté les personnes qui emploient les grand moyens quotidiennement, et celles qui vont, sur des coups de tête, intégrer de nouveaux produits en croisant les doigts pour que, oh magie, leurs cheveux raides se transforment le matin en crinière bouclées (on a aussi bien évidemment les personnes qui finissent par accepter leur nature de cheveux, mais bon, on en parlera plus tard de ces génies).

 

Bien souvent- trop ?– on pense que les cheveux ne sont qu’une masse que l’on peut modifier à sa guise sans aucun remord. Lissage, fer à boucler, permanente, balayage, tie and die, teinture… Qui n’a jamais pensé à ça ? Si ce n’est déjà expérimenté ? Voir intégré régulièrement à sa routine capillaire ?

Et pourtant nos cheveux ne cessent de nous envoyer des signaux : fourches, sècheresse, racines grasses, cheveux ternes et sans éclat… Et que faisons-nous généralement pour y remédier, en cherchant à comprendre cette masse rebelle et indisciplinée ? BAM, on lui en remet une couche. Certains se tournent vers des produits chimiques soi-disant miracles « redonne de l’éclat à vos cheveux », et d’autres au contraire vont les chouchouter bien trop souvent avec des produits naturel : bain d’huiles, masques, produits colorants « naturels »…

Et si on lâchait prise et qu’on leur fichait la paix ? Sans faire de ceci une généralité, qui n’a jamais entendu sa grand-mère déclarer que « les cheveux, moins on y touche, mieux ils se portent ? »

 

Ma relation à mes cheveux a été pendant très longtemps tumultueuse. J’ai toujours eu les cheveux trop fins, plats et d’un blond cendré terne. J’ai cherché comme beaucoup de monde à les changer et pour cela j’ai presque tout tenté : de la teinture aux produits éclaircissants à l’eau oxygénée pour les décolorer, tout en passant par le fer à boucler pour leur donner « une forme »… Bref, je suis passée par tous les stades, car, lorsque l’on se rend compte que des cheveux rendus plus clairs riment avec teinture tous les mois, on a des périodes « ras le bol » où on repasse par le châtain. Et puis l’été arrive, et le blond, c’est carrément plus cool. Sauf qu’à la rentrée, la combinaison produits éclaircissants + soleil =  cheveux semblables à de la paille…

Bref j’ai vécu tout ça, et c’était un enfer.

Du coup un jour, grosse crise, j’ai coupé mes cheveux courts, bien décidée à ne plus y toucher. Et cela a vraiment tout changé. Je les ai laissé repousser avec leur couleur naturelle, j’ai trouvé un shampoing qui leur correspond parfaitement, j’ai espacé les lavages, passant de deux shampoings tous les deux jours à un shampoing tous les trois jours et demi. Je ne vous le cache pas, ça a été difficile, j’ai souvent été tentée de recommencer le cercle vicieux précédent. Mais je ne voulais surtout pas retomber dans ce cauchemar. Alors, passée la crise du cheveux qui semblait finalement s’être adapté à être maltraité, ainsi qu’une seconde crise de rééquilibrage (et oui, changer son rythme de lavage, vous fait passer par des journées « sans » si vous voyez ce que je veux dire, où l’impression de s’être versé un sceau d’huile sortant d’une friteuse semble être une réalité bien trop réelle.

Je me suis donc tournée vers une routine qui leur conviennent parfaitement (en mode « je ne vous fait pas chi**, alors ne me faites pas chi** »).

> Tout d’abord, un rythme de lavage beaucoup plus espacé. J’ai également réappris à bien me laver les cheveux, à prendre plus de temps pour les laver parfaitement. Ensuite, pour leur donner une forme plus ondulée et avec davantage de volume, tout d’abord, je me lave et brosse les cheveux les tête en bas.

> Ensuite, pour leur donner une forme ondulée, je dors souvent les cheveux attachés dans un chignon. Tout le monde pense que c’est mal. Mais très franchement j’utilise un élastique du type chouchou, sans barre métallique, sans trop les serrer, et ils se portent à merveille. Le matin, un coup de brosse et ils sont tout beaux.

> Pour pallier aux jours « sans » et éviter ainsi le sceau d’huile, j’ai intégré un shampoing sec Baptiste franchement top, et, en attachant mes cheveux, plus aucun problème.

> Enfin j’ai désormais banni sèche-cheveux, fer à boucler, à friser, lisseur… Bref, tous ces produits qui utilisent la chaleur et brulent à petit feu les cheveux.

> Et pour finir, je prends tous les jours un comprimé de levure de bière, qui les protège, les rend plus forts et les chouchoute.

Et c’est TOUT.

Et devinez quoi ? Mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux. Ils sont naturellement ondulé, ils ont des put*** de reflets dorés et ne sont désormais plus une corvée.

Au contraire, ils sont en bonne santé et poussent assez vite. Désormais, quand j’entends des personnes se plaindre de leurs cheveux balayés, ou que je vois des routine de cheveux exubérante sur des blogs ou Youtube (qui en plus coutent une blinde), je suis bien contente que tout cela soit derrière moi. C’est n’a pas été facile, surtout cette phase je-t-en-fait-voir-de-toutes-les-couleurs-pour-me-venger, suivi de la période rééquilibrage. Mais ces deux caps passés, la vie devient vraiment beaucoup plus simple.

 

Voici quelques produits que j’ai intégrés désormais à ma routine (ils se comptent sur les doigts d’une seule main) :

> Shampoing Mixa Bébé (bon je conçois qu’on a fait plus stylé, mais j’ai une allergie aux shampoing trop « forts » et je ne supporte plus que les shampoings ultra doux #viedemerde #exitloreal #adieudessange)

> L’Aloe Vera, pour hydrater, réparer et protéger mes cheveux pendant l’été (#aloeveraforever)

> La levure de bière, un comprimé pour fortifier, épaissir et redonner de l’éclat à mes cheveux (avec des vertus pour faire pousser plus vite les ongles et cheveux).

> Shampoing sec Batiste. J’en ai essayé pas mal, des Garnier, Klorane, Timotei. Mais mes préférés sont vraiment les Batiste qui se distinguent très nettement des autres. Ils donnent du volume et de la fraicheur, et ils permettent à mes cheveux de tenir facilement une journée supplémentaire.

> Un brossage plus naturel (avec une brosse en poil naturel de sanglier), que j’alterne néanmoins avec ma Tangle Teezer que j’aime d’amour.

o

Alors prêts ? Croyez-moi, ça vaut le coup, mais c’est dur, dur…

xoxo

delph

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.