Carnets de voyages,  Slide

Morocco Road Trip : La traversée de l’Atlas

La deuxième partie de notre road trip était la traversée des montagnes Atlas qui bordent Marrakech. Et oui, il y a des montagnes enneigées, et oui, on peut même y faire du ski ! L’Atlas est pour certains aspect similaires à nos montagnes Françaises : virages en pince à cheveux, vues à couper le souffle, froid saisissant… Mais la vue cependant n’a rien à voir avec les paysages Français. Dès les portes de Marrakech dépassées, on se retrouve dans le no man’s land. Tout n’est que cailloux. Un désert de cailloux qui portant offre un panel de couleur assez étonnant. On croise sur le bord de la route abrupte des étales de cailloux, des phosphates et autres fossiles.

Nous avions réservé pour cette épopée un mini car qui nous permettait de rester tous ensemble, à partager les même galères ! Nous croisions sur la route aussi bien des 4×4 de dernières générations que des ânes, ou encore touc-touc.

et donc or et donc or et et or donc

Ouarzazate

La première grande ville de l’Atlas que nous avons visité est Ouarzazate. C’est un passage obligatoire avant d’entrer aux portes du désert. Les paysages sont d’ailleurs très désertiques et de nombreux films y ont été tournés. Nous avons visité les studios de cinéma de l’Atlas, dans lequel nous retrouvons plusieurs décors de films connus : Astérix et Obélix mission Cléopâtre, Game of Thrones, Gladiator, Prison Break…

Nous avons également fait un petit crochet pour découvrir l’oasis Fint, un bel écrin de verdure dans un no man’s land à 10 km de bonne piste d’Ouarzazate.

et donc or et donc or et et or donc

Agdz

Poursuite ensuite par le col du Tizi Tiniffift aux paysages lunaires, et direction Agdz, la première bourgade marquant l’entrée dans la vallée du Drâa. Nous avons eu une nuit insolite dans un ksar (équivalent berbère du riad) perdu dans la palmeraie de Mezguita. Insolite car, alors que tout ne semble être que caillasse et roches, le paysage offre soudain une petite enclave verdoyante et vivante.

et donc or et donc or et et or donc

Tamgrout

Après Zagora, nous avons visité de Tamgrout, connue pour la fabrication de faïence verte et sa ville souterraine. Un passage nous mène affectivement vers un entassement de lotissements où se côtoient de nombreuses familles nombreuses. Alors que d’extérieur ces logements peuvent sembler exigus, nous découvrons à travers la déambulation dans ce labyrinthe des maisons pouvant accueillir des familles très nombreuses. A l’heure actuelle, 4000 personnes y habitent !

et donc or et donc or et et or donc

xoxo,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON