Carnets de voyages,  Slide

Morocco Road Trip : le desert de M’Hamid

La route se poursuit le long de paysages semi désertiques annonçant la proximité du Sahara.

On aperçoit les premières dunes à Tinfou. Nous nous sommes arrêtés à la fin de la route goudronnée pour découvrir notre nouveau moyen de locomotion local : le dromadaire.

Serge, le dromadaire

Passée la rencontre toujours insolite des ces hôtes aux longues jambes, nous avons rejoins un bivouac dans les dunes : Erg Lehoudi à M’Hamid, et découvert nos logements temporaires : les tentes des berbères. Nous avons assisté à un magnifique couché de soleil dans les dunes, fait nos adieux à la chaleur qu’il nous procurait avant de nous retrouver dans un froid saisissant.

Fort heureusement, le diner traditionnel (Tajin ET Couscous) permettent de remplir les estomacs affamés. Ensuite, nous nous sommes tous se retrouvés autour d’un immense feu de joie, à admirer un ciel étoilé comme jamais. Les locaux nous offrent alors un spectacle insolite aux sons des tamtams !

Après une nuit ensevelis sous les couvertures, nous avons assisté au lever (très matinal) du soleil. Puis direction les dromadaires qui nous ramènent, après cette courte pause coupé du monde, à la vie réelle.

J’ai adoré cette courte escale dans le désert de M’Hamid. Pas seulement pour le dromadaire, mais également pour cette pause où l’on se retrouve en quelque sorte face à soi-même. C’est une pause dans le tourbillon de la vie. Il n’y a plus de portable, plus de Facebook, les commodités sont précaires, et pourtant, on se sent vivre ! Je vous recommande donc cette expérience, et si possible d’y rester plusieurs jours, pour ressentir avec puissance cette vraie paix intérieure !

 et donc or et donc or et donc or et et donc or et donc or et donc or et

J’espère que cette découverte de Marrakech et des portes du Sarah vous ont plu. Je n’étais au début pas très convaincue par la destination, et pourtant, à l’heure où j’écris cet article, j’ai encore plein d’étoiles dans les yeux. La gentillesse des Marocains, le choc des cultures, les riads de rêve, le silence assourdissant du désert… Autant de souvenirs que je garderai précieusement avant d’avoir peut-être la chance d’y retourner !

Inch Allah comme ils disent là-bas, si Dieu le veut !

xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON