http://www.bhv.fr/actus/jy-etais-speed-dating-amoureux-du-livre-au-bhv-marais/
Lifestyle,  Slide

Une petite histoire…

#Une petite histoire  – Chapitre 1

 

histoireIl ne voulait plus en entendre parler. Ce n’était ni de la lâcheté, ni même de l’amertume, mais simplement de la déception. Il s’était imaginé un amour unique, intemporel. Il avait presque honte d’admettre qu’il y avait vraiment cru. Il avait besoin de s’éloigner d’elle. Mais surtout de réfléchir. Amoureux comme il l’était, il pourrait céder facilement sans même réfléchir. L’éloignement était donc plus que nécessaire. Mais là encore, la question du s’était posée. L’Amérique du Sud pour ses filles pulpeuses ? L’Australie pour la séparation géographique ? Le Groënland pour sa marginalité ? Son choix s’était finalement reporté sur la France. La distance était suffisante, le climat pas trop déroutant. Aussi avait-il réservé dès que possible une chambre au Trianon Palace de Versailles. Hôtel de luxe, – après tous ces tournages, il avait bien la possibilité de se l’offrir, célébrité oblige – il était néanmoins légèrement excentré de la capitale, afin de lui laisser tout le loisir de se reposer avec tranquillité.

Il partit dès le lendemain, seuls quelques amis fiables dans la confidence, et surtout sans ne Lui laisser aucun mot. Elle se précipiterait vers lui, il en était sûr. Or, il avait besoin de réfléchir. Les derniers préparatifs étant réglés, il s’envola, laissant derrière lui une maison vide.

photo2Ce ne fut que dans l’avion qu’il s’autorisa à penser à elle. Mais pas trop. Il se sentait capable de reprendre l’avion dans le sens inverse dès son arrivée à Orly. Sa trahison l’avait agressé comme un fer brûlant. Il avait été bien bête de croire au grand amour. Peut-être s’était-il imaginé comme dans l’un de ses films après tout. Il était acteur. Plutôt connu, s’il en croyait les millions de lettres de fans qui lui étaient adressées, exclusivement féminines. « Ne lui en veut pas, elle ne savait pas », « une de perdue, dix de retrouvées », « elle ne te mérite pas ». Aucun de ces mots n’avaient réussi à le réconforter. C’était même pire. Il se sentait comme égratigné dans son amour propre. Comprenez-le, une rupture est déjà suffisamment dure à vivre, sans qu’il faille y ajouter l’annonce officielle balancée comme un canon de poudre dans tous les journaux à scandales, son visage en première page de tous les tabloïds. Le dur prix à payer, pensent à juste titre beaucoup d’entre vous. Mais cela est encore une autre affaire, il l’abordera ne vous inquiétez pas.

photo4

Le voyage passa lentement, comme si tous ses problèmes l’empêchaient d’avancer. Il arriva à Versailles le lendemain. Dès qu’il eut franchi les portes, il s’approcha du guichet afin de récupérer ses clés, ayant tout de même le temps de reluquer la magnifique hôtelière. Si belle et lui si beau qu’il n’aurait aucun mal à l’avoir. Mais ce n’était pas son genre. Il n’était pas comme cela. Comme ces types qui ne font que consommer et laissent derrière eux des femmes endormies dans une chambre d’hôtel. Lui était plus… romantique. Il vit où cela l’avait mené et fut presque inéluctablement tenté de la rejoindre afin de se prouver à lui-même le contraire. Mais sa raison l’en empêcha, et ces humeurs noires n’eurent pas le dessus pour une fois.

Une fois arrivé dans sa chambre, il s’allongea sur le lit – qui d’ailleurs était le plus confortable qu’il n’ait jamais testé – et sorti immédiatement son Smartphone. Pour les personnes âgées qui lisent ce livre, n’oublions pas que notre héros est un jeune homme « web 2.0 ». Il est né avec son Smartphone. Et grâce à lui, il peut connaître toutes les informations relatives à Elle en quelques instants seulement. Aussi peut-il contempler, avec une certaine satisfaction il faut le noter, sa mine déconfite devant l’annonce de la disparition de l’homme trahi. Il en rigolerait presque si cela n’était pas aussi pathétique.photo3

Retrouvez dès la semaine prochaine la suite de l’histoire,

xoxo,

delph

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON